infiltration


infiltration

infiltration [ ɛ̃filtrasjɔ̃ ] n. f.
• v. 1370; de infiltrer
1Action de s'infiltrer. L'infiltration des eaux de pluie dans le sol, à travers qqch. Spécialt Pénétration accidentelle d'eau dans un mur, une paroi. Traces d'infiltration.
2Méd. Accumulation dans un tissu (de liquides organiques, gaz, substances injectées ou de cellules modifiant sa structure). Infiltration leucémique. Infiltration graisseuse. adipose, adiposité, obésité. Infiltration calcaire. calcification. Infiltration purulente. phlegmon. Infiltration de sang. ecchymose, purpura. Infiltration gazeuse. emphysème. Infiltration de liquides. épanchement, œdème.
3Méd. Injection d'un médicament de manière à ce qu'il se répande lentement dans une région de l'organisme ( injection). On lui a fait des infiltrations dans le coude. Infiltrations d'anti-inflammatoires.
4Pénétration lente et subreptice d'éléments extérieurs dans un pays, un groupe. noyautage; entrisme. Infiltration d'espions, d'éléments suspects. Les contrebandiers « pénétraient toujours par infiltration » (Mac Orlan).
Fig. « l'infiltration des idées modernes [...] dans le sanctuaire de son cœur » (Renan) .

infiltration nom féminin Passage lent d'un liquide à travers les interstices d'un corps. Pénétration lente et subreptice : L'infiltration des idées révolutionnaires dans les syndicats. Injection faite de façon à répartir la substance médicamenteuse (anti-inflammatoire, anesthésique local, etc.) dans la région traitée. Accumulation anormale de liquide ou de cellules dans un organe ou un tissu. Synonyme de imprégnation. Mode de progression plus particulier à l'infanterie, qui consiste à avancer le plus secrètement possible à l'intérieur du dispositif ennemi. ● infiltration (expressions) nom féminin Eaux d'infiltration, eaux qui rejoignent une nappe aquifère à travers des roches perméables ou meubles. ● infiltration (synonymes) nom féminin
Synonymes :
- imprégnation

infiltration
n. f.
d1./d Passage lent d'un liquide à travers les interstices d'un corps solide. Infiltrations d'eau dans un mur.
d2./d MED Injection thérapeutique d'une substance dans un tissu ou une articulation.
|| Envahissement d'un tissu sain par des cellules, malignes ou non.
d3./d MILIT Pénétration, en arrière des lignes adverses, de petits groupes armés.

⇒INFILTRATION, subst. fém.
Action de s'infiltrer; résultat de cette action.
A. — Pénétration d'une substance liquide à travers les interstices d'un corps solide. Irrigation par infiltration; infiltration d'humus. Un bruit de source l'arrêta, le ruissellement d'une infiltration coulant de la roche (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1401). Sables durcis et cimentés par les infiltrations (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 151) :
1. On avait eu d'abord de grandes difficultés à établir les sous-sols, car on était tombé sur des infiltrations d'égout et sur des terres rapportées, pleines d'ossements humains.
ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 596.
MÉD. Pénétration d'une sérosité d'origine organique dans le tissu cellulaire. Infiltration inflammatoire, pigmentaire, tuberculeuse, urineuse :
2. Les membres, courts et grêles, dessinent à peine leurs muscles sous une peau chargée d'adiposité. L'ensemble des formes est développé, par suite de l'infiltration graisseuse.
MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 213.
B. — P. ext. [En parlant de pers.] Pénétration furtive, dans un pays ou une communauté, d'éléments étrangers. Infiltration militaire, forcée, perfide; infiltration de la cavalerie allemande. Il y aura toujours d'un pays à l'autre des mouvements de population, soit par suite de conquêtes violentes, soit par suite d'infiltrations lentes et silencieuses (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 332).
C. — Au fig. [En parlant d'une opinion, etc.] Pénétration lente. Infiltrations chrétiennes, littéraires; infiltration de vices, du crime, de la modernité :
3. ... une cloison empêchait la moindre infiltration des idées modernes de se faire dans le sanctuaire réservé de son cœur, où brûlait, à côté du pétrole, la petite lampe inextinguible d'une piété tendre et absolument souveraine.
RENAN, Souv. enf., 1883, p. 276.
Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1. Ca 1370 [ms.] méd. (G. DE CHAULIAC, Grande Chirurgie, ms. Montpellier H 184 ds Fr. mod. t. 33, p. 208); 2. a) 1762 « action d'une chose qui s'insinue dans les pores des parties solides » (Ac.); b) 1783 « id. (en parlant d'un fluide) » (BUFFON, Hist. nat. des minéraux, t. 1, p. 395 : infiltration des eaux... dans les joints [des couches d'argile]); 3. a) 1834 fig. « pénétration lente et subreptice » (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, p. 194); b) 1871 « pénétration d'hommes par petits groupes dans un pays, une ville » (RENAN, Réf. intellect., p. 204). Dér. de infiltrer; suff. -(a)tion. Fréq. abs. littér. : 90.

infiltration [ɛ̃filtʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1370, méd.; de infiltrer, s'infiltrer.
A (Concret).
1 (1762). Action, fait de s'infiltrer. || L'infiltration de l'eau dans le bois, dans la terre (→ Écoulement, cit. 1). || Couche imperméable faisant obstacle à l'infiltration des eaux de pluie.D'infiltration. || Eaux d'infiltration (ou eaux filtrantes). Filtration, percolation; aussi rétention (capillaire).Spécialt. a Pénétration accidentelle d'eau, d'humidité (dans un mur, une paroi). || Chape protégeant contre les infiltrations. || Façade portant des traces d'infiltration.
1 Un fléchissement du pavé mal soutenu par le sable sous-jacent avait produit un engorgement d'eau pluviale. L'infiltration s'étant faite, l'effondrement avait suivi. Le radier, disloqué, s'était affaissé dans la vase.
Hugo, les Misérables, V, III, VI.
2 Le calcaire est presque toujours fissuré. L'eau de pluie s'infiltre dès qu'elle rencontre une fissure (« diaclase »)… Les diaclases sont agrandies par la dissolution de leurs bords et finissent par former de véritables crevasses (…) ces crevasses facilitent encore l'infiltration de l'eau. L'eau infiltrée circule à l'intérieur du plateau. Profitant des diaclases et parfois des failles, elle ne tarde pas à dessiner un véritable réseau hydrographique souterrain.
Allix, Géographie générale, Classe de seconde, p. 235.
b Méd. Accumulation dans un tissu (de liquides organiques, gaz, substances injectées ou de cellules modifiant sa structure). aussi Infiltrat. || Infiltration de liquide, de gaz dans les tissus. || Infiltration leucémique. || Infiltration graisseuse. Adipose, adiposité, obésité. || Infiltration calcaire. Calcification. || Infiltration purulente. Phlegmon. || Infiltration de sang. Ecchymose, purpura. || Infiltration gazeuse. Emphysème. || Infiltration de liquides. Œdème.
2 (Action d'infiltrer). a Le fait d'infiltrer (un liquide, un gaz) dans les tissus, en vue d'obtenir un effet thérapeutique. Injection. || Infiltration sous-cutanée. || Infiltration intra-articulaire. || On lui a fait des infiltrations.
b Techn. Action de remplir les pores de (une pièce métallique frittée). || Infiltration par immersion, par contact.
3 Une, des infiltrations : liquide, fluide infiltré, qui s'infiltre, que l'on infiltre. || « Le ruissellement d'une infiltration coulant de la roche » (Zola, Germinal, in T. L. F.).
B Fig.
1 (1871, Renan, in T. L. F.). Pénétration d'hommes par petits groupes dans un pays. || Infiltrations et invasions introduisant dans un peuple des éléments hétérogènes (cit. 4).Milit. Action de petits groupes s'insinuant dans les lignes ennemies en utilisant les intervalles entre les points d'appui du front.
3 Mais entre ces deux forts, la montagne ne révélait pas facilement la présence des contrebandiers. Ceux-ci pénétraient toujours par infiltration. Ils se mêlaient à la foule les jours de marché.
P. Mac Orlan, la Bandera, X.
2 (1834, Sainte-Beuve, in T. L. F.; abstrait). || L'infiltration des idées modernes (→ Étanche, cit. 2, Renan).
4 Ce n'était point par la force que l'hellénisme risquait de pénétrer en Judée, mais bien davantage par de multiples infiltrations.
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, IV, II.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Infiltration — may refer to:*Infiltration (HVAC), a heating, ventilation, and air conditioning (HVAC) term for air leakage into buildings *Infiltration (hydrology), downward movement of water through soil *Infiltration (medical), the diffusion or accumulation… …   Wikipedia

  • Infiltration — (v. franz.) steht für: Infiltration (Militär), verdeckte Spionage und Sabotage in feindlichen Strukturen Infiltrationstaktik, eine im Ersten Weltkrieg entwickelte Militärtaktik, siehe Oskar von Hutier Infiltration (Medizin), das Eindringen fester …   Deutsch Wikipedia

  • Infiltration — In fil*tra tion, n. [Cf. F. infiltration.] [1913 Webster] 1. The act or process of infiltrating, as of water into a porous substance, of a fluid into the cells of an organ or part of the body, or of persons into a hostile organization. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Infiltration [1] — Infiltration, das Eindringen von Minerallösungen in seine Hohlräume, Spalten, Klüfte, Haarrisse, Blasen, Drusen u.s.w. von Gesteinen und der Absatz des Minerals aus der Lösung in diesen Hohlräumen. Durch Infiltration entstanden zahlreiche… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Infiltration — Infiltration. См. Инфильтрация. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • Infiltration — (Infiltrat, v. lat.), mehr od. weniger gleichmäßige Einlagerung zwischen die Elementartheile eines Gewebes mit Verdrängung desselben, wobei jedoch die Grenzen des Organs gewöhnlich nicht überschritten werden. Die I. ist zumeist entzündlichen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Infiltration — (lat., »Einseihung«), die gleichmäßige Einlagerung von Krankheitsprodukten in die Gewebe, wodurch letztere meist dicker werden und fester anzufühlen sind. So spricht man namentlich von entzündlicher I., wo eine Ausschwitzungsmasse (Serum, Eiter… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Infiltration [2] — Infiltration des Wassers, die mit einer oberflächlichen Ablagerung der Suspensionen verknüpfte Versickerung des Wassers in den Boden (vgl. Bodenphysik, Bd. 2, S. 115, III). Zur Feststellung des relativen Verhältnisses der Sickerwassermengen zu… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Infiltration — (neulat.), Einseihung, Einflößung; das Eindringen; die gleichmäßige Einlagerung von Krankheitsprodukten (Eiter, Serum, Fett, Krebszellen) in die Substanz der Organe; infiltrieren, einseihen, einflößen; eindringen, sich ergießen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Infiltration — Infiltration, lat. dtsch., Einseihung; Anhäufung fremdartiger Flüssigkeiten im Zellgewebe; infiltriren, einseihen, einflößen …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.